Depuis que les technologies de l’information (TI) jouent un rôle majeur dans le développement des organisations, le milieu de travail virtuel a commencé à être une alternative aux environnements de travail traditionnel. Nous avons vu l’émergence de cette nouvelle tendance avec le télétravail (travailler hors du bureau) et la pratique a évolué vers des équipes complètement virtuelles, où les employés collaborent étroitement même s’ils sont physiquement dans différents pays. Bien sûr, cette pratique ne s’applique pas à tous les types d’emploi et pour l’instant, nous l’observons surtout dans le domaine des Technologies, des Ventes ainsi que du Recrutement. Encore inconnu par plusieurs, cette nouvelle tendance est bien réelle et fait partie de mon quotidien depuis maintenant 5 ans. J’ai eu la chance de débuter dans un contexte semi-virtuel, où je devais aller au bureau sur une fréquence déterminer, et celui-ci à évoluer jusqu’à être complètement virtuel. Cela m’a permis de m’adapter graduellement à mon nouvel environnement et de démontrer à mon employeur ma capacité à performer dans un tel contexte.

Il va sans dire que cette tendance à de nombreux avantages et le facteur monétaire est  le plus important. Imaginez les économies encourue pour un employeur, en termes d’espace de bureau et de coûts sur le plan énergétique. Prenons l’exemple de la Compagnie IBM.  Selon Global Workplace Analytics, ils auraient sauvé plus de $50 Millions en coûts immobilier depuis l’implantation des forces de travail virtuel. (http://globalworkplaceanalytics.com/resources/costs-benefits)

Grâce à Internet et à la vidéo conférence (Skype par exemple), l’ordinateur est le seul outil de travail dont j’ai besoin dans mon quotidien. D’un seul clic, je peux rencontrer collègues ou clients et ce peu importe où je me trouve dans le monde. De plus, l’aspect productivité est non négligeable puisque l’employé a accès à sa station de travail 24hrs/24 et les pertes dues aux distractions en milieu de travail, sont énormément diminuées. Ainsi, les clients reçoivent le meilleur service qui soit, avec une flexibilité inégalée et à un prix plus que compétitif.

Toutefois, ce model innovateur comporte également des défis de taille qui peuvent se transformer rapidement en désavantages.

Prenons la technologie informatique en exemple; un minime problème à ce niveau peut résulter en énormes pertes, en termes de productivité individuelle et collective. Il faut donc des systèmes fiables et sécuritaires mais également une équipe de support TI compétente qui offre des services adaptés à la résolution de problème à distance.

Un autre facteur à considérer, dans un rôle tel que le mien, est le facteur humain. Bien que les distractions physiques soient diminuées,  il faut tout de même prévoir des canaux de communication afin d’encourager le contact humain. Un manque à ce niveau pourrait entrainer des répercussions tant au niveau de l’esprit d’équipe que de la motivation et de la confiance, ce qui résulterait en perte de productivité. Voici donc quelques outils virtuels pour rester connecté : site de clavardage,  forum de discussions comme Yammer (https://www.yammer.com/), media sociaux tel que Facebook, LinkedIn et autres. Avec les technologies dont nous bénéficions, il est également possible de réunir tous vos employés en même temps, peu importe où ils se trouvent dans le monde. En effet, que ce soit avec WebEx, Join Me ou Skype vous pouvez maintenant organiser des ‘’party de bureau’’ virtuel sans avoir à débourser le moindre sous!

Comments

comments