5 Erreurs à éviter Après Votre Diplôme

Dans l’industrie du recrutement, la période estivale est étroitement liée aux nouveaux diplômés, qui cherchent à intégrer le marché du travail après de longues années passées sur les bancs d’écoles. Certains ont déjà de l’expérience, puisqu’ils ont occupé des emplois étudiants; alors que d’autres ont choisi de se consacrer à 100% sur leurs études, préférant acquérir de l’expérience une fois le diplôme obtenu. Dans les deux cas, les défis sont toutefois présents quand vient le temps de chercher un emploi.

Vous êtes jeunes, motivés et impatients de débuter une carrière prospère? Voici  5 erreurs à éviter si vous voulez maximiser vos chances de succès :

Documents génériques

Il m’est de arrivé de recevoir des lettres d’introduction adressées à un autre nom que le mien ou même à une autre compagnie. Il faut être très vigilant lorsqu’on utilise le même document pour toutes nos applications, car une erreur de ce type peut vous coûter l’emploi de vos rêves. Il en va de même pour les CV qui sont souvent une liste exhaustive des cours complétés, des diplômes acquis ainsi que des emplois étudiants occupés ou stages complétés. L’expert en carrière Liz Ryan dit: «profitez de cette occasion pour faire une déclaration plus forte sur ce que vous voulez faire de votre vie adulte». C’est donc le reflet de vos aptitudes et compétences, en lien avec chaque poste, qui devrait être sur cette liste.  Mais comment standardiser un tel modèle avec des exigences qui varient selon l’emploi ainsi que la culture d’entreprise?  Il devient donc impossible, voir nuisible, d’utiliser un document générique sans l’avoir préalablement adapté pour chaque opportunité.

Attentes irréalistes

Cette erreur fréquente semble être alimentée par l’environnement scolaire qui, tout au long de vos études, vous donne une idée préconçue de ce que devrait être votre réalité sur le marché du travail. Attention! Je ne dis pas ici que tout est faux mais plutôt que cette pratique vous prédispose à certaines attentes (salaire, titres, conditions d’emploi et autres) qui ne s’avèrent par toujours alignées avec l’évolution rapide du marché de l’emploi. Selon Jay Block, auteur de 101 Best Ways to Land a Job in Troubled Times, les jeunes chercheurs d’emplois ont trop souvent, pas réfléchi à ce qu’ils ont à offrir à un employeur par opposition à ce qu’ils veulent obtenir de celui-ci.  À partir de ce point de vue, concentrez vos efforts à chercher votre premier emploi, plutôt que l’emploi parfait. C’est en débutant quelque part que vous pourrez acquérir l’expérience nécessaire à votre avancement de carrière.

Mauvais usage de l’internet et des médias sociaux

Les médias sociaux comme Instagram, Facebook et Twitter ne sont pas des moteurs de recherche d’emplois. Utiliser LinkedIn ou certains sites comme Workopolis, Jobboom et Monster peut sembler moins intéressant mais sera définitivement plus productif. Un autre aspect dont vous devez tenir compte, en ce qui concerne les médias sociaux, est l’image que vous buy doxycycline no rx projetez sur ceux-ci. Bien qu’ils soient utilisés à des fins personnelles, il n’y a pas de règles qui interdissent un employeur d’aller voir ce que vous y mettez. Il est donc recommandé d’éliminer tout ce qui pourrait être mal perçu sur vos comptes, avant de commencer à envoyer votre CV.

Manque de proactivité

Les dernières générations sont nées dans l’air de la technologie avancée. Celle-ci rend tout possible par un simple « clic » mais cette facilité d’accès à distance affecte parfois la proactivité des jeunes candidats. Une fois votre application web envoyée, ne vous contentez pas d’attendre une réponse derrière votre écran d’ordinateur. Faire un suivi rigoureux de vos démarches est encore le meilleur moyen de démontrer un intérêt soutenu pour le poste. Je conseille également de vous y prendre d’avance dans les recherches d’un emploi. Vous ne savez pas quels défis vous rencontrerez en cours de route et vous pourriez avoir à faire du perfectionnement (cours supplémentaires, certifications, licences) afin de répondre à certaines exigences d’emplois. De plus, investir du temps sur la construction d’un réseau professionnel, lorsque vous êtes aux études, vous sera d’une grande aide quand le temps sera venu de chercher du travail.

Professionnalisme défaillant

Sortez le grand jeu, vous êtes scruté à la loupe! Outre vos comptes sur les medias sociaux, il y a d’autres détails qui seront observés lors du processus. Évitez à tout prix  le langage familier et les raccourcis pour exprimer vos idées. Une communication claire, avec un vocabulaire riche ainsi que l’utilisation des formules de politesses est préférable. En ce qui concerne l’entrevue en personne, un habillement approprié est primordial et ce, même s’il n’est pas explicitement exigé. Pour vous aider à faire les bons choix vestimentaire,  l’auteur Mollye Taylor donne d’excellents trucs dans cet article: presentation is everything- 8 tips to dress for your successful job interview

Finalement, une mauvaise préparation pour  l’entrevue peut également traduire un manque de professionnalisme. Tout comme vous aviez l’habitude de faire des recherches approfondies pour vos travaux scolaires, faites vos devoirs en ce qui concerne l’entreprises que vous allez rencontrer. La distinction entre un candidat préparé et un qui ne l’est pas, est toujours visible en entrevue!

Afin de maximiser vos chances de décrocher un emploi, n’hésitez pas à utiliser toutes les ressources à votre disposition. La plupart des institutions scolaires ont un département d’aide à la recherche d’emplois et le gouvernement offre également des services locaux, sans frais. Pour leurs parts,  les grandes entreprises et les firmes de recrutement ont généralement des sites web offrant la possibilité de joindre leur communauté de pratique, comme c’est le cas pour People Corner.

Cela vous donne accès à une multitude d’informations et de conseils, en lien avec l’industrie qui vous intéresse, en plus, de rendre visible votre candidature pour des chasseurs de têtes tel que moi.

Comments

comments

By |2018-08-24T13:05:09+00:00August 19th, 2017|Categories: Career Growth|0 Comments

About the Author:

mm
Lisa has almost ten years of consultative full-cycle recruitment experience. She started with Hewitt in 2010 as a Recruiting Consultant, working on massive recruitment campaigns for Aeronautics and Finances accounts. One year later, she was promoted by Aon Hewitt, as a permanent Sourcing Specialist, gaining experience with high-level financial roles across both Canada and US market. In 2016, she started with PeopleScout as the Team Leader supporting the North America Strategic Sourcing Team. - - - Lisa détient presque 10 ans d’expérience en recrutement. Elle a commencé sa carrière avec Hewitt en 2010, en tant que Consultante pour des campagnes de recrutement massif au niveau de différents comptes en Aéronautique et Finances. Un an plus tard, elle fût promue, par Aon Hewitt, à un poste permanent comme Recherchiste de Talents, où elle a eu la chance d’acquérir une solide expertise pour les mandats financier de hauts niveaux à travers le Canada et les États-Unis. En 2016, elle à débuter avec PeopleScout en tant que Directrice Adjointe pour l’équipe Nord-Américaine en Recherche de Talents Stratégiques.

Leave A Comment